mardi 11 septembre 2012

c'est la rentrée

Dans la vie, j'aime des trucs. Plein de trucs. Tout irait bien si je savais à peu près choisir. Manque de bol, ça j'ai du mal.
Et c'est là que tout se complique : je mets sur un même plan le dessin, la photo, les arts graphiques, la lecture, le yoga, la cuisine, les fringues, les cosmétiques, la déco, l'esthétique japonaise classique et des choses aussi exotiques que la dermatologie, le design textile, la biologie, les jardins, l'architecture romane, le genre, les relations humaines, le féminisme, l'humour anglais (aucun lien entre les deux catégories) et j'en passe. Blam. Je vous fais également grâce des 60 idées par minutes qui circulent dans mon cerveau de gauchère mal latéralisée.
Bref, dans la vraie vie quotidienne de tous les jours, tout ça s'organise assez bien, mais quand il s'agit d'extérioriser, et d'en faire quelque chose... j'hésite, je rature, je décroche, j'y reviens, et souvent, je ne termine pas. Ce blog doit être environ ma cinquième tentative. Au bas mot.
Puis l'autre jour, une créature aux cheveux bleus était de passage dans cette douce et riante cité qu'est Paris et avait organisé un pot avec qui voulait bien venir voir sa tête de thon en vrai. Première question "et toi, ton blog, c'est quoi ?". Ah oui, tiens, c'est vrai.
L'idée a donc fait son chemin dans ma petite tête. Je cohabite depuis bientôt 28 ans avec une peau sensible et vaguement intolérante (Clinique, ça pique), je suis capable de remplacer une vendeuse Sephora au pied levé, j'ai une caisse de vernis à ongles, je m'esquinte les yeux pour lire les étiquettes de ce que j'achète et mon amoureux couine dès que je reviens avec un nouveau produit (soit au moins une fois par semaine). Puis bon, à force d'en consommer à haute dose, fallait bien que ça arrive un jour.


Me voici donc dans l'aventure.
Je ne vous promets rien, mais ici, vous trouverez :
- des revues de produits
- des astuces, des idées
- de la chronique de tendance beauté
- des photos de moi (mais pas que, avec et sans maquillage)
- des délires consuméristes
- des cheveux bouclés
- des ongles 
- du nombrilisme
- du mauvais goût
- des pensées profondes
- des pensées superficielles
- des trucs que j'y ai même pas encore pensé
- pas de fautes d'orthographe (enfin presque).

Andiamo !

1 commentaire:

  1. Je vais surveiller ça de près, mademoiselle Radasse.

    RépondreSupprimer

La maison prend les commentaires.